24 décembre 2017

Dans la hotte en 2017 #1

Il y a des sacs de voyage pour Louane et Lana, modèle maintes fois testé et validé. Pour les couleurs, j'ai dû m'adapter aux sergés que je trouvais : aucune couleur vive, cette année, les magasins de tissus fonctionnent désormais par collection.

Pour Louane : bleu canard et bleu glacier, avec une doublure fleurie

25 décembre - 325 décembre - 4

Pour Lana, rouge cerise et corail (des restes de ma robe belladone), doublure très colorée également

25 décembre - 125 décembre - 2

J'avais pris soin d'acheter des fermetures à glissière à mailles ressort, donc aucune aiguille n'a été maltraitée durant l'opération, cette fois !

Posté par Agdel à 15:24 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


23 décembre 2017

Il était cinq fois Noël : musique

149-revolution

Comme l'an dernier, des Noëls traditionnels, mais pour orgue cette fois. J'avais une raison particulière pour écouter cet album, je ne suis pas spécialement amatrice de musique pour orgue mais sa sonorité s'accorde bien avec les chants de Noël. Mes morceaux préférés :

3 : thème et variations de Daquin

10 : Noël suisse un peu mélancolique

19 : Venez divin Messie

20 : Or dites-nous Marie

21 : Votre bonté, un grand classique des fins de messes de minuit (enfin, minuit… c'est plutôt 19h30 désormais)

Posté par Agdel à 10:15 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

22 décembre 2017

miscellanea

… ou l'inventaire à la Prévert.

Hier, ma petite dernière s'est indignée que je sois allée travailler alors que j'étais blessée (oui, celle qui va au lycée avec 38,5 et du paracétamol parce qu'elle a deux contrôles importants qu'elle ne veut pas manquer). Ensuite, elle m'a demandé si je pouvais l'accompagner au centre commercial pour acheter un petit cadeau pour une camarade de classe (leur professeur principal a instauré une opération "anges gardiens" et "pères noëls secrets" durant tout le mois de décembre), a été soulagée que je trouve ce qu'il fallait à la maison car elle était "vraiment crevée", et enfin m'a dicté la liste de livres qu'elle doit lire pendant les vacances et qu'il lui faut donc de toute urgence (non, non, ce n'est pas une seconde "L" avait dit la prof de français en début d'année… on peut avoir des doutes quand on voit tout ce qu'ils ingurgitent comme lectures depuis septembre).

Ce midi, je dois donc acheter :

- La Bruyère, Les caractères (extraits), éd. Étonnants Classiques

- Charles Perrault, Contes, éd. GF. Doit contenir : Griselidis, Peau d'âne, Les Souhaits ridicules, Le Belle au bois, Cendrillon, Le petit Chaperon rouge, Barbe bleue, Le Chat botté, Les Fées, Riquet, Le Petit Poucet

- La Fontaine, Fables, livres 1 à 5 inclus, édition scolaire (celui-ci m'a donné du mal, j'ai lu la description de toutes les éditions sur le site de mon libraire)

- Petit Ours brun et le téléphone de Maman

Cherchez l'intrus.
J'ai vérifié, tout cela était en stock hier soir, espérons que personne en les aura achetés avant midi !

Posté par Agdel à 07:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2017

Un après-midi de couture

Pas vraiment prévu au programme ! Ce matin, j'ai commencé par un grand rangement de la maison, suivi d'un peu de ménage urgent. Puis, alertée par le bruit, je me suis mise à la fenêtre :

20 décembre - 1 
Oh non, le beau châtaignier qui agrémente nos levers de soleil !

3 décembre - 1

J'ai été rassurée un peu plus tard en constatant qu'ils l'avaient juste élagué, pas abattu ! 

Et puis je me suis resservi une tasse de café… à ce moment, Paul allait sortir et je suis allée lui chercher un livre à rendre. J'ai passé l'heure suivante à chercher ma tasse de café dans toute la maison, sur les étagères, dans le frigo, dans le garage… et je l'ai retrouvée au moment du déjeuner, dans le micro-ondes ! Pendant cette heure, j'avais quand même fait 2 ou 3 choses, notamment glacé mes calissons :

20 décembre - 3

 

Nous avons mangé et Paul est parti au travail. J'ai attaqué la préparation d'un pain de mie au coulis de mâche et roquette (pour le colorer en vert) et d'une glace. J'ai mis ma pâte à lever dans le four tiède, j'ai sorti la turbine à glace, constaté que je ne la tenais pas très fermement (elle pèse 13 kg), puis j'ai trébuché, me suis cogné la tête contre le four, ai réussi tout juste à poser l'appareil sur la table avant de voir qu'il y avait du sang partout !

3h plus tard, le pain avait un peu trop levé

20 décembre - 2

 

Un grand merci à mon voisin Victor qui m'a accompagnée aux urgences et m'a tenu compagnie pendant tout ce temps. J'avais prévu de coudre, c'est le médecin qui a recousu mon front, 5 ou 6 points, je n'ai pas demandé (le gaz hilarant n'aide pas à poser les bonnes questions), seulement voulu voir à quoi ressemblaient les aiguilles (autant en profiter pour se cultiver, non ?)

Posté par Agdel à 19:59 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

17 décembre 2017

Il était cinq fois Noël : recette

Aujourd'hui, on passe en cuisine, au chalet, et on partage ses recettes ! Cette année, je me suis enfin lancée dans la confection de calissons, que je voulais tester depuis longtemps, parce que j'ai enfin déniché l'un des ingrédients essentiels : le melon confit.

La recette est on ne peut plus simple : un tiers de poudre d'amandes, un tiers de melon confit (on peut y mettre un soupçon d'orange confite, éventuellement), un (petit) tiers de sucre glace, quelques gouttes d'extrait d'amande amère et un peu d'eau de fleur d'oranger.  La recette se trouve à peu près partout sur internet, à quelques variantes près, aussi je ne cite pas de source précise. En revanche, je vais indiquer mes fournisseurs, sans vouloir faire de publicité, parce que ce sont de grands magasins que l'on trouve à peu près partout en France. J'avais peu de temps, je n'ai pas fait de photo des différentes étapes.

J'ai mis : 170g de sucre en poudre (que je transforme en sucre glace avec mon blender), 180g de melon confit (trouvé chez Grand frais), 200g de poudre d'amandes, 20g d'écorces d'orange confites, 2 cuillères à café d'eau de fleur d'oranger, 4 gouttes d'extrait d'amande de cerise. J'ai ajouté les ingrédients dans le bol après avoir mixé le sucre et… l'appareil s'est mis en sécurité ! Donc il faut un mixer puissant. J'ai transféré le tout dans le grand bol de mon Magimix et deux minutes plus tard, la poudre s'était transformée en pâte à calissons.

J'ai placé la pâte sur un petit plateau, entre deux feuilles guitare (un plastique assez épais destiné au travail du chocolat), afin de pouvoir l'étaler au rouleau sur une épaisseur de 5 mm. On peu aussi placer deux baguettes chinoises de part et d'autre de la pâte pour avoir une épaisseur régulière.

Ensuite, j'ai pris mon emporte-pièces calisson (acheté sur ce stand sur le salon Créations et savoir-faire) et j'en ai tracé les contours au crayon à papier sur la feuille azyme (trouvée chez Cultura), puis j'ai découpé une trentaine de formes de calissons aux ciseaux (c'était vraiment l'étape la plus longue et fastidieuse de l'opération). Enfin, j'ai découpé un calisson dans la pâte, lui ai appliqué une feuille, l'ai démoulé délicatement puis repassé un léger coup de rouleau pour qu'il adhère bien à son papier et s'étale légèrement (sinon, la forme découpée dans la pâte est légèrement trop petite par rapport au papier). Quand je n'avais plus de place pour découper, je roulais de nouveau ma pâte en boule pour la ré-étaler entre les deux feuilles guitare.

Et voilà, mes calissons attendent leur glaçage (demain soir, après une journée de séchage) : 1 blanc d'œuf légèrement battu et 150 g de sucre glace.

17 décembre - 1 17 décembre - 2

Posté par Agdel à 21:16 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,


16 décembre 2017

Une étoile pour Noël

Revenons un peu à la couture ! (en vrai, j'y passe tout mon temps libre, mais tout doit rester secret pour l'instant)

L'an dernier, au bureau (dans un contexte assez tendu) nous avons été invités à tirer au sort une enveloppe… je savais déjà qu'il s'agissait de jouer le Père Noël pour l'un de mes collègues, j'ai espéré très fort ne pas avoir un ou deux noms… et j'ai eu le pire de ma liste ! Très contrariée (et frustrée aussi de ne pas faire de cadeau à l'un des nombreux collègues que j'apprécie), j'ai fait contre mauvaise fortune bon cœur et acheté des chocolats que j'ai déposés dans le casier de la personne concernée.

Cette année, je courais moins de risques : ces deux personnes sont parties. Mais le nom que j'ai tiré me convient très bien ! J'ai choisi de coudre un coussin de Noël, j'avais peu de temps devant moi et ce cadeau peut plaire à toute la famille, petit bonhomme de trois ans compris.

15 décembre - 1

J'ai repris un modèle Farbenmix (qui n'est plus disponible sur le site), déjà cousu en tout petit, en version 5 branches et en plus grand, à six branches. Pour l'envers, un motif "boules de Noël". Le coussin mesure environ 30 cm de large.

15 décembre - 2

Le raccord central est un peu difficile à ajuster (contrairement à la version 6 branches)

15 décembre - 3

… et le destinaitaire m'a paru content (ou il est bon comédien !) 

Posté par Agdel à 14:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2017

Il était cinq fois Noël : je décore la maison

Lundi, j'étais restée avec une interrogation quant à mes 4 bougies de l'Avent. Mercredi, en sortant pour "courir" (j'en suis à 6 fois 1min30, rien de transcendant mais je n'ai pas mal au tendon — aux cuisses, si — le souffle revient tout doucement et ma kiné me dit que tout va bien, en principe on arrête les séances en janvier), je suis allée près des bosquets de pins, ça tombait bien, c'étaient des routes goudronnées ou gravillonées et je n'avais pas envie de m'embourber. J'ai trouvé de toutes petites pommes de pin, que j'ai passées à la gouache blanche très diluée. Quelques boules blanches, des fleurs artificielles et un coup de bombe de neige par-dessus, le tour est joué !

16 décembre - 2

Dans mon élan, j'ai installé la crèche, en restant dans le thème "Noël blanc".

16 décembre - 1

 

Posté par Agdel à 21:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

14 décembre 2017

19e rencontre parents-professeurs

J'ai compté ! (j'en ai délégué trois à mon mari : celles qui ont ont eu lieu le samedi matin)

Il y a eu celles du collège des aînés : rendez-vous pris à l'avance avec 4 professeurs, pas plus ! Du coup, que choisir ? Les matières où les notes sont les plus catastrophiques ? Les matières "principales" (effectivement, les profs de musique, EPS, arts plastiques et techno ont des plannings bien vides, sauf quand ils sont professeur principal d'une classe) ? Les rencontres commençant à 17 heures, forcément, c'est toujours moi qui m'y suis collée, avec à mes côtés un ado pas fier de lui, pour entendre toujours le même discours : il/elle ne travaille pas assez, il ne faut pas hésiter à poser des questions s'il/elle n'a pas compris… et au final, bien peu de solutions proposées, les promesses d'indiquer à l'élève des méthodes de travail, de lui prêter un livre pour aider à son travail personnel, n'ont jamais été tenues ! Ce qui n'était pas tenu, non plus, c'était la durée des rendez-vous : toutes les 10 minutes en théorie. En pratique, on courait d'une salle à l'autre, on inversait des rendez-vous, on rentrait à la maison avec une bonne heure de retard sur l'horaire prévu.

Au lycée de Paul, peu de changements, si ce n'est que les salles de classe étant situées sur plusieurs niveaux et deux bâtiments, c'était encore plus compliqué de jongler entre le retard des uns et l'avance des autres. Le discours cependant m'a semblé un peu plus positif au début, on sentait les professeurs désireux de faire réussir leurs élèves. Il est devenu un peu plus culpabilisant en terminale : là, c'était du sérieux et le lycée devait conserver ses statistiques de réussite.

Mais ce que je retiens de toutes ces heures passées à attendre dans le couloir, c'est un certain fatalisme : j'allais passer un mauvais quart d'heure, pas de bonne surprise à attendre.

Alors forcément, l'entrée de Marie en lycée professionnel et celle d'Aurore au collège ont marqué le début d'une période plus paisible. Marie est passée de collégienne en difficulté à lycéenne "presque" épanouie ; à la première réunion, j'ai encore entendu "il faut qu'elle participe plus à l'oral", "son niveau d'anglais est vraiment très bas". L'année suivante, ce n'étaient que des compliments. J'ai découvert que ma jeune fille timide était devenue une chef d'équipe compétente et écoutée, respectée de garçons pourtant costauds et lourdauds (certains surnommés "sangliers" par leurs profs). En revanche, ce qui ne s'arrangeait pas, c'était le rythme de passage : plus de rendez-vous, c'était premier-arrivé-premier-reçu et j'enviais les parents (retraités ?) qui venaient à deux avec leur lycéen, pouvant ainsi courir trois lièvres à la fois ; sauf que pour certains, c'était pour recevoir un terrible verdict — je n'écoutais pas aux portes mais ils parlaient bien haut parfois — avec nécessité de chercher de toute urgence un CAP de secours… moi, je venais juste recevoir confimation que deux demandes de BTS, c'était déjà trop (APB, mon cauchemar !)

Quant au collège d'Aurore… j'ai hésité à prendre rendez-vous, ayant pitié des professeurs qui cumulent ces rencontres. Finalement, je l'ai fait pour montrer à ma collégienne que je ne me désintéressais pas complètement de sa scolarité. Les professeurs me disaient "Vous savez, c'est agréable pour nous parfois de pouvoir faire des compliments, ça nous change un peu".

Cette 19e rencontre marque un changement : elle est dans une très très bonne classe d'un prestigieux établissement, alors forcément les moyennes ont chuté, mais je ne me fais pas de souci, on va dire qu'il lui reste une bonne marge de progression. Elle aussi a bien trouvé sa voie, je m'étonne de la voir changer de jour en jour. Le bulletin me sera remis par la prof de maths, je ne vais pas entendre de compliments cette fois, c'est une littéraire et je me félicite chaque jour d'avoir œuvré l'an dernier pour qu'elle aille dans ce lycée, dans cette classe de dinosaures (c'est le surnom d'usage pour les latinistes-héllénistes). Et je suis prête : ma liseuse est chargée, mon téléphone aussi, j'ai une bouteille d'eau, je peux tenir un siège de plusieurs heures dans les couloirs !

IMG_1274

Posté par Agdel à 16:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2017

Il était cinq fois Noël : album jeunesse

C'est le jour de découvrir un album jeunesse, au chalet ! Ici, les albums se font rares, certains ont été donnés, d'autres rangés au grenier. J'ai toutefois déniché un livre qui m'avait été fort utile à l'époque où le calendrier de l'avent familial comportait, au lieu de chocolat ou petits objets, des activités pour patienter jusqu'à Noël : confection de sablés, achat ou décoration du sapin, installation de la crèche, pâte à sel… et souvent, les soirs de semaine, c'était une histoire, une chanson, une comptine de Noël.

13 décembre - 6

Une dizaine de comptines

13 décembre - 413 décembre - 1

six longues histoires (dont la légende de Saint Nicolas)

13 décembre - 313 décembre - 5

et quinze chants traditionnels avec leur partition

13 décembre - 2

un livre bien complet pour préparer Noël avec des enfants !

 

Et ce soir, nous fêtons la Sainte Lucie avec notre lumineuse Aurore.

Posté par Agdel à 19:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 décembre 2017

Il était cinq fois Noël : blanc comme neige

Oh, que j'ai du mal à suivre le rythme, ces temps-ci ! Beaucoup de travail, du genre dispersé avec des revirements qui me rendent folle, des transports anarchiques (ce matin, j'ai couru d'un quai à l'autre pour voir deux trains partir successivement sur une voie où ils n'étaient pas annoncés), une météo changeante avec une dominante de pluies glaciales, des réunions à n'en plus finir… la maison ne ressemble à rien. Et pourtant, je ne veux renoncer ni au don du sang, ni aux concerts, ni aux pains d'épices de la Saint-Nicolas. Ça passera (ou pas).

Heureusement qu'il y a le challenge « cinq fois Noël » pour me rappeler que le temps passe ! Blanc comme neige, c'était samedi matin (avec une Miss Aurore qui s'est faite attraper au moment de partir en petite robe, tennis en toile, sans pull, ni écharpe, ni gants ! C'est beau la jeunesse…).

11 décembre - 1

 

Alors ce soir, j'ai ressorti la couronne blanche de l'an dernier

11 décembre - 2

et déplié, puis décoré le sapin

11 décembre - 3

Chouette, la guirlande lumineuse fonctionne toujours !

11 décembre - 4

 

et je cherche l'inspiration pour un "plateau" de l'avent…
des pommes de pin peintes en blanc, des feuillages ?

11 décembre - 5

 

Posté par Agdel à 21:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,